Acheter du matériel agricole sur Internet ?

Secteur un peu délaissé ou épargné (suivant le point de vue) par la révolution internet, le monde agricole rattrape ces dernières années à grands pas ce que d’autres secteurs ont subi ou voulu ou développé.

Bien ou mal ? Nul ne le sait mais la révolution est inéluctable.

Est donc arrivé le temps où on peut acheter des semences, des engrais, du matériel agricole (et tout ce dont un paysan moderne ou ancestral a besoin) sur Internet.

On ne parle pas de start-ups ni de licornes ni de valorisations délirantes comme dans d’autres domaines mais de sites qui se construisent et se développent pas à pas, comme le domaine dans lequel ils veulent se développer.

Peut-on acheter du matériel agricole sur Internet ?

C’est la question principale que se posent les exploitants agricoles avec ses interrogations annexes.

Peut-on faire confiance à ces sites ? Peut-on obtenir des crédits ? Peut-on avoir un SAV correct ? Peut-on passer par Internet sans se « fâcher » avec les fournisseurs locaux traditionnels dont on dépend ? Peut-on passer par Internet sans à terme voir disparaître les magasins et fournisseurs « classiques » dont la proximité est absolument nécessaire aux aléas de la vie paysanne ?

Comme dans beaucoup de domaines « techniques », et que ce soit via Internet ou une vente « classique », le problème principal des marchands est le crédit.

Le « scoring » des clients est compliqué et les magasins classiques ont là un atout majeur contre Internet car ils connaissent leurs clients beaucoup mieux ue dans une relation en ligne.

Sur Internet, le paiement se fait en général par CB, chèque ou virement mais sur la totalité de la somme. Il peut exister des moyens de payer en 3 ou 4 fois par cb mais les conditions s’apparentent alors en général à celles d’un crédit conso et ne peuvent pas être valables pour un achat par une société.

Ceci dit, l’économie parfois réalisée en achetant sur Internet vaut le paiement 100% à la commande.

A vérifier aussi: les frais de livraison. Sont-ils offerts ou utilisés pour rendre l’achat au final prohibitif malgré un prix apparent intéressant ?

Par ailleurs, attention aux CGV du site. Elles sont obligatoires pour la vente aux particuliers et fortement recommandées pour la vente aux professionnels. Acheter en tant que particulier donne toujours un avantage dans la protection dont on dispose, grâce notamment aux lois et à la loi Hamon (avec le fameux délai de rétractation de 14 jour par exemple).

En revanche, dans la vente de professionnel à professionnel, c’est le code du commerce qui compte et les problèmes sont beaucoup moins faciles à régler pour le client.

Bien entendu, tout ce qui précède suppose qu’on a vérifié, avant d’acheter que le site appartient à une société française, ayant « pignon sur rue ». Si en plus il est l’émanation d’une société qui a aussi des magasins « réels », alors on ne risque pas grand chose.

Dans le cas des tracteurs (le sujet quand même de ce site avec les tondeuses), l’achat de pièces détachées peut être intéressant comme par exemple sur l’excellent site Agrizone.net où nous vous signalons par exemple Pièces tracteur Case IH et Pièces tracteur Renault.

Tractez:

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *