Evolution du marché de la tondeuse

La marché de la tondeuse à gazon s’est ouvert vers 1960-1970 , au moment du boom de la construction pavillonnaire avec jardin environnant , devenu aujourd’hui la pièce à vivre supplémentaire , dès les premiers beaux jours .

Désormais , la pelouse est devenue majoritaire dans le jardin au détriment du potager , et la tondeuse fait partie des outils indispensables à son entretien régulier .

Les ventes fluctuent selon les conditions climatiques de printemps, mais les chiffres tournent autour de 6 à 800 000 chaque année , dont de 150 à 180 000 tondeuses électriques , de 400 à 500 000 tondeuses autoportées-tracteurs de pelouses .

De l’ éjection latérale du début , on est passé à l’ éjection arrière , puis à la tonte broyage , dite mulching , inventée par Bolens dans les années 1960 , mais tombée en désuétude tant elle était astreignante ( tonte très fréquente ). Redevenue à la mode sous l’ impulsion de Toro avec le système Recycler , elle est favorisée par les réglementations municipales qui limitent les dépôts de végétaux dans les déchetteries .

La tondeuse à gazon travaille de mars à novembre , en moyenne une fois par semaine ( le gazon poussant d’un cm par jour au printemps ). Ainsi , sa durée de vie est estimée de 12 à 15 ans , selon la qualité originelle et l’entretien qu’on lui prodigue . Si l’on considère qu’il y a environ 500 000 à 600 000 ha d’ espaces verts privés, il est certain que le renouvellement des tondeuses reste conséquent .

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.